Christiane RANCELOT a toujours eu un intérêt particulier pour l’humain et pour le mouvement. Son travail reflète ce qui résonne en elle émotionnellement. Elle vit aujourd’hui entre Bordeaux et la Floride.

Originaire du  Nord de la France, elle a très jeune pratiqué le dessin entourée des sculptures de son grand-père paternel.

Adulte, c’est aux Beaux-Arts et au contact des milieux associatifs et artistiques de LILLE qu’elle enrichit ses connaissances dans le domaine artistique.  Après de nombreuses années de pratique du dessin d’après modèle vivant, puis un passage par l’abstraction dans les années 80, elle revient à la figuration avec un travail sur l’humain, sur le temps qui passe et sur la place de l’homme au travers des siècles et des progrès technologiques.

Aujourd’hui, l’instantané photographique qui permet d’illustrer l’éphémère, est  son nouveau stimulant, son point de départ pour la création. Christiane Rancelot travaille d’après les photographies qu’elle prend souvent sous le coup de l’émotion : une belle sculpture en marbre, un enfant qui joue, un passant qui téléphone, l’important étant l’ignorance du sujet par rapport à l’image capturée. Les personnages sont présents mais aussi en partance.

Ses interprétations de l’eau sont autant de compositions vues à travers le filtre des reflets fous et changeants des transparences qui détruisent l’image et la rendent abstraite. Ces interactions eau-lumière fugitives, obligent l’œil et l’esprit à une remise en question permanente de l’abstraction et de la figuration. Le sujet n’est qu’un prétexte, le peintre ne fait que peindre des conditions de lumière. Son travail réveille en nous des souvenirs d’enfance, de bien-être et de plaisir.