MYL’ART

Naissance de Myl'Ar
Collectionneuse et passionnée d'art, deux choix s'offraient à moi, ouvrir une galerie ou travailler à la promotion des artistes auprès des galeries.
En 2010, j'ai donc créé l'agence Myl'Art.
 
Que fait Myl'Art ?
Je décharge l'artiste de la partie commerciale indispensable à sa notoriété : je recherche la galerie en adéquation avec son travail et après contact présente une ou deux oeuvres au galériste pour qu'il puisse juger de la qualité artistique. S'il apprécie les oeuvres la rencontre avec l'artiste est organisée.
L'art est un partage. Pour promouvoir un artiste, deux conditions majeures, aimer l'oeuvre mais aussi la personnalité de l'artiste. Dès lors que la symbiose humaine existe entre le galériste et l'artiste,  Myl'Art redevient l'interlocuteur pour l'envoi des différents documents nécessaires à l'exposition  (book, photos des oeuvres exposées,  parcours artistique...)
 
Intérêt pour la galerie  
- En ces temps économiques difficiles, il est problématique d'investir sur un artiste sans une relation indispensable de confiance mutuelle.  La galerie prend un risque financier à chaque exposition sans avoir la réelle garantie que l'artiste "joue vraiment le jeu".
Les artistes Myl'Art signent une clause de non détournement de clientèle. Aucune vente en direct sur le travail du galériste.
Possibilité pour le galériste de vente d'oeuvres dans les suites d'une exposition ou mise à disposition d'oeuvres non retenues grâce au book complet des pièces disponibles.
- Promotion de la galerie auprès du fichier clients de Myl'Art, indépendant de celui  des galeries avec qui je travaille.
- Sécurisation du galériste comme de l'artiste par un bon de dépôt détaillé des oeuvres exposées et d'un bon de sortie en fin d'exposition.
Ce site, dédié aux galéristes permet de découvrir des artistes qui ont une véritable personnalité artistique.
 
Notre passion commune l'Art. N'hésitez pas à me contacter pour échanger sur cette passion commune.

 

Entretien publié dans le magazine Miroir de l’art

Mylène, d'où vous vient cet amour de l'art ?
Cela me vient sans doute d'abord du goût du beau, puis ensuite, du bonheur de rencontrer des artistes. Pour travailler, il me faut deux choses : que j'aime le travail, et que j'aime l'artiste.

Vous aimez quel style?
Je suis très éclectique. Je fonctionne beaucoup au coup de cœur.

Quels sont les artistes avec lesquels vous collaborez ?
Je travaille essentiellement avec les peintres Hubert Devriendt, Francis Montois, René Peccolo, et le sculpteur Bruce Clicq qui réalise des sculptures en marbre noir de Mazy en en marbre blanc de Carrare ...
Je collabore ponctuellement avec d'autres artistes à leur demande sur des secteurs géographiques bien précis...

Avec cet objectif de les faire davantage connaître ?
Oui, hors région Nord-Pas de Calais. Je sillonne les routes et "je vais porter la bonne parole". Mon but premier est de promouvoir les artistes qui ont pour moi un réel talent et une vraie signature artistique.
Essayer de pousser les portes pour proposer aux galeristes de faire un essai avec l'un de mes artistes. Ce n'est pas toujours facile de les convaincre. Ce qui se comprend, les galeristes prennent des risques et ont un fonctionnement propre qu'ils peuvent estimer incompatible avec ce que je leur propose.

De quel manière vous servez-vous de Miroir de l'art ?
Je prends miroir de l'art pour découvrir des galeries d'art, et bien entendu également des artistes. Quelles expos se font ici ou là, etc. Miroir de l'Art est pour moi un magazine d'ouverture.

Mylène Quiévreux
devant une sculpture de Bruce Clicq
Copyrights Valerie Wiacek

Suivez-nous

Facebook
Facebook
LinkedIn